serveur-vps-sur-windows

 

Serveurs virtuels

 

Le choix d’un serveur, dans le cadre d’une prestation d’hébergement web est une étape importante. Votre projet et vos objectifs étant définis, les besoins en ressource doivent être déterminés. Les serveurs virtuels ou serveurs dédiés virtuels sont des serveurs dans le cloud. Les acronymes VPS pour Virtual Private Server ou VDS pour Virtual Dedicated Server désignent le même concept basé sur des techniques de virtualisation. Lorsqu’une entreprise fait le choix d’un serveur virtuel, cela signifie qu’elle dispose de toutes les ressources de son serveur, qu’elle les utilise occasionnellement ou de manière régulière.

Fonctionnement des serveurs virtuels

Un serveur virtuel consiste à faire fonctionner un ou plusieurs serveurs web sur une même machine. Les logiciels applicatifs qui peuvent y être installés sont configurés en fonction des besoins et des exigences d’exploitation des entreprises. Il est possible, à partir d’un serveur physique, de créer plusieurs serveurs virtuels indépendants les uns des autres mais utilisant des ressources matérielles similaires. Le serveur physique de son côté assure le bon fonctionnement des serveurs virtuels qu’il héberge. Côté logiciel, les serveurs virtuels peuvent utiliser des systèmes d’exploitation différents ou au contraire utiliser un noyau commun. Dans tous les cas, le système peut rapidement être restauré, ce qui a pour avantage de réduire le temps d’intégration des sauvegardes.

Les avantages des serveurs virtuels

Basés sur le principe de la virtualisation, les serveurs virtuels se sont développés pour offrir aux entreprises un avantage considérable leur permettant de répondre à leurs besoins changeants. De cette manière, les entreprises disposent d’un serveur propre avec un accès complet et ne sont plus limitées à des contraintes d’une plateforme serveur dédié traditionnelle ou un cluster d’hébergement mutualisé. La gestion des serveurs virtuels peut être faite de manière dynamique afin d’optimiser les ressources disponibles selon la charge du travail. Ce qui permet de réduire les coûts d’exploitation (frais de refroidissement, facture d’électricité allégée, etc.). Par ailleurs, les serveurs virtuels sont, de manière générale, facilement extensibles et n’ont aucune restriction sur le réseau. Ils offrent une liberté d’accès et d’installation et sont sécurisés afin de garantir l’intégrité des données qui y sont stockées.

A bientôt pour de nouveaux articles.

Thierry MARIE-ROSE